Matière première grain Celtic Whisky Distillerie

Les matières premières, le grain, la tourbe et le maltage

Le savoir-faire de Celtic Whisky Distillerie et les matières premières nécessaires à la confection du whisky : l’orge, la tourbe et le maltage

Si différentes céréales peuvent être employées pour la production de whisky (blé, seigle, maïs…), l’orge reste l’option la plus pertinente d’un point de vue aromatique. C’est pourquoi, elle est plébiscitée lorsqu’il s’agit d’élaborer des whiskys premiums. Il existe différentes variétés d’orges, pour réaliser Glann Ar Mor par exemple, nous avons choisis d’utiliser l’orge Maris Otter, une ancienne variété qui apporte authenticité et gourmandise à notre Single Malt. Celtic Whisky Distillerie veille à choisir une orge de grande qualité et s’attache les services de malteurs reconnus pour leur excellence.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maltage grain Celtic Whisky Distillerie

Sélection de l’orge

La sélection de l’orge maltée

Toutes les qualités d’orge ne se valent pas. Ainsi, il convient de sélectionner une orge riche en amidon qui pourra se transformer en sucre fermentescible et finir par donner de l’alcool. Pour que cette transformation s’opère, l’orge doit être maltée, l’amidon ne pouvant pas être assimilé par les levures à l’état brut. Bien consciente de l’importance de l’orge sur le caractère et la palette aromatique, Celtic Whisky Distillerie fait appel aux meilleurs malteurs de l’univers celte, pour disposer de malts d’une qualité irréprochable.

 

Comment se déroule le maltage ?

Après la récolte de l’orge, le maltage consiste à faire germer les grains. Le processus de transformation de l’orge en orge maltée dure environ une semaine. Il s’agit de la phase initiale de la production de whisky. Le maltage se déroule en quatre étapes.

Pendant la trempe, la céréale est humidifiée et oxygénée. Lorsque le taux d’humidité optimal est atteint, le germe et les radicelles font leur apparition. Ce processus dure une quarantaine d’heures.

La germination représente la deuxième étape du maltage. Étalé sur un plateau perforé et ventilé, le grain est délicatement brassé, à intervalles réguliers. Pendant plusieurs jours, le germe se développe. Au terme du processus, la plumule (tige du grain ressemblant à une petite plume) grossit et les radicelles semblent fanées : on parle alors de malt vert.

Ensuite, l’étape du touraillage vise à transformer le malt vert en malt. Par l’action combinée du chauffage puis du séchage, le processus de germination cesse et les arômes se développent. C’est à ce moment précis que la tourbe, particulièrement importante pour notre single malt Kornog, est susceptible d’être incorporée. Au bout de quelques dizaines d’heures de touraillage, le malt est refroidi et son taux d’humidité baisse et se stabilise.

Lors du dégermage, le malt est « secoué », pour décrocher les radicelles et permettre l’élimination des résidus. Il est alors prêt à être utilisé pour la fabrication de notre whisky.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Je certifie avoir l'âge légal pour la consommation d'alcool pour pouvoir accéder à ce site

Oui Non

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.